jeudi 29 novembre 2007

Anarcoma, une fille qui a des couilles

J’aime bien les faits divers. Certains ont inspiré de grands auteurs qui ont su tirer du cas particulier une vérité générale sur l’homme et la société. D’autres sont tellement délirants qu’ils se suffisent à eux mêmes. Cette semaine, on apprend qu’un certain Nicolas Panard, ancien travesti et transformiste aurait assassiné 18 personnes au cours des années 80 et 90. Ce personnage haut en couleur m’a rappelé que je devais évoquer sur ce blog un classique de l’underground espagnol des années 80: Anarcoma de Nazario.
Contrairement à ce que dit l'intitulé de ce billet, Anarcoma se définit comme un pédé avec des seins et non comme une femme avec une bitte. Il ou elle ne manifeste pas une fois par an pour ses droits avec le ministre de la culture. Sa vie est un manifeste. A son programme, le droit de se prendre des grosses bittes bien dures et cela par tous les moyens. Anarcoma terrasse tous ceux qui se mettent en travers de son chemin.
Des deux albums de la série (Anarcoma et Cultes), pas grand-chose à dire sur les intrigues un peu approximatives pleines de savants fous ou de sectes aux motivations totalement délirantes. Ce ne sont que des prétextes à un déferlement inouï de violence et de sexe. Ce qui fait l’intérêt de ces deux albums c’est surtout une énergie et une jubilation dans le mauvais goût qui ne sont pas sans rappeler les premiers films trashs de John Waters.
Cette bd politiquement incorrecte n’est donc pas à mettre entre toutes les mains. Elle est conseillée aux psychopathes, aux professeurs de lycées catholiques et aux amateurs de bd déviantes en général.

Prix conseillé pour chaque tome : entre 5 et 12 euros.
un extrait en espagnol:

5 commentaires:

germain a dit…

Excellente initiative cette rubrique "prix conseillé", j'ose présumer que les montagnes de fric que j'ai investi dans ce dépliant de "the bus" n'y sont pas étrangères.

Fritz a dit…

Absolument mais ça peut aussi servir à mes nombreux autres lecteurs! Cela dit, je reconnais qu'il n'est pas facile de trouver The Bus en anglais à un bon prix.

Je vais essayer de retrouver les prix des bd de mes anciens messages et je complèterai. Ca n'a pas valeur scientifique mais c'est basé sur une observation de prix en librairies ou sur internet.

Et peut être plus tard, un guide de l'achat de bd par internet.

Pierre a dit…

Voilà qui répond à la question de Germain: Fritz aime les femmes avec des bites !

Fritz a dit…

Au risque de décevoir, mes goûts en matière de femmes sont on ne peut plus classiques. Nobody's perfect!

germain a dit…

Pour cetain aimer les femmes à bites est quelque chose d'on ne peut plus classique !