dimanche 22 juillet 2007

Mon lecteur

Parfois les bloggers rencontrent leur lecteur, à leurs risques et périls... Ainsi le blogger s’entendra dire par son lecteur qu’il n’est pas très ceci, pas assez cela. Le lecteur lui débitera toutes sortes d’opinions définitives sur la vie, la géopolitique et la cuisson des pâtes. Ce même lecteur n’hésitera pas quand il s’agira de musique, à justifier ses préférences par la citation des relais vaguement culturels de la pensée unique. D’abord amusé par cet enthousiasme tout juvénile qui fut aussi le sien, le blogger sera bientôt un peu irrité. Lui qui en a vu d’autres, sans pour autant porter ses expériences en bandoulière, se demandera même rapidement si ce début de douleur au crâne est un effet de l’alcool ou de son interlocuteur. Il se rappellera alors que la dernière fois qu’il s’est posé cette question, son interlocuteur était une interlocutrice et qu’elle avait de beaux seins. Il regardera furtivement son lecteur et sera traversé par un léger sentiment de tristesse. Plus tard, le blogger ira dormir. Lui qui ne voit plus depuis longtemps dans l’alcool un moyen de s’affirmer pratique la modération et se réveillera frais comme une rose. Il écrira dans la journée un nouveau billet sur son blog pour se moquer gentiment de son lecteur puis retournera vaquer à ses occupations.

6 commentaires:

Germain a dit…

T'es dur avec Pierre, il a pas été si pénible que ça.

la baraque à Fritz a dit…

Attention à ne pas trop le provoquer, il t'a quand même battu au bras de fer!

Pierre a dit…

Germain sac à bière,
je te fais la nique,
ta mère
elle danse la tektonik

la baraque à Fritz a dit…

on peut aussi régler ça au bras de fer (un match retour)

Anonyme a dit…

Quel minable ce Germain !

germain a dit…

La prochaine fois on règlera ça à pierre-ciseaux-papier, ça me parait plus raisonnable.